Se connecter

Blog

Dernières actualités
Les protéines végétales pour la musculation

Les protéines végétales pour la musculation

Comme pour la construction d’une maison, l’être humain se compose de « briques », qu’elles soient d’origine animale ou végétale.

Ce sont les protéines, substances organiques et macronutriment essentiel, qui sont ces composés essentiels et indispensables.

Ces substances ont comme fonction principale la création des différents tissus qui composent et régulent notre corps. 

La valeur biologique des protéines

La valeur biologique des protéines 

Quel pratiquant de musculation n’a jamais entendu dire que les protéines végétales ne sont pas des protéines complètes et ne comptent pas ! Grossière erreur. 

Avez-vous également entendu dire que les protéines à leur tour se composent de petites parties appelées acides aminés ? Que notre corps est capable de créer les protéines dont il a besoin en ajustant les différents acides aminés ? Que d’autres sont plutôt absorbés et utilisés directement ? 

C’est une demi-vérité, puisque seulement 8 de tous les acides aminés dont vous avez besoin sont absorbés par notre organisme par le biais de l’alimentation. 

Ce n’est pas un hasard s’ils sont appelés acides aminés essentiels, contrairement aux acides aminés non essentiels et semi-essentiels. 

En particulier le soja, célèbre dans sa forme la plus simple (la graine de la plante), qui compte parmi ceux les plus riches en protéines végétales. 

La question est de savoir s’il est possible de remplacer une tranche de bœuf maigre par des graines et de la roquette ou par une soupe aux haricots (en termes de besoins en protéines) ? 

La réponse est un non clair et net ! 

La composition en acides aminés des protéines végétales

La composition en acides aminés des protéines végétales 

Les légumineuses sont très riches (protéines végétales), mais elles ne sont pas assez complètes en acides aminés.

Elles sont déficientes en méthionine et en cystéine, que l’on trouve abondamment dans les produits animaux ou d’autres aliments protéinés. 

Sachez qu’en cas d’insuffisance prolongée de protéine, le corps n’est pas en mesure de donner beaucoup de processus de synthèse musculaire qui nécessite, pour ce faire, des acides aminés essentiels.  

En d’autres termes, les protéines qui sont prises doivent être complètes avec tous les acides aminés, de sorte que le problème n’est pas de savoir si la protéine est d’origine végétale ou non, mais si une quantité suffisante d’acides aminés est disponible dans son ensemble. 

Les protéines au service de la santé

Les protéines au service de la santé

L’absorption partielle ou le manque de protéines, à long terme, peut causer des troubles, des faiblesses et des problèmes de santé si la quantité minimale n’est pas respectée. 

L’absence ou la décompensation des protéines, ou plutôt des acides aminés, doit être évité.

En effet, les protéines servent non seulement pour les muscles, mais aussi pour les hormones, les enzymes et certaines cellules.

 Ce qui doit être fait pour obtenir un approvisionnement complet en acides aminés est de les compléter par exemple avec des légumineuses. 

Les principales sont : 

  • Céréales 
  • Fruits secs aux graines (noix en général) 
  • Certains types d’algues  

L’intégration de ces aliments (déficients en tryptophane et lysine) avec des légumineuses garantit une quantité correcte et équilibrée de tous les acides aminés nécessaires.

Vous pourrez ainsi initier tous les processus dans lesquels les protéines sont impliquées.  

Bien sûr, compléter les protéines nobles avec des protéines moins nobles est également suffisant. 

Nous ne parlons ici que de la protéine et de sa partie spécifique d’acide aminé.  

Il est évident que nous devons également tenir compte des glucides non inclus dans le couple légumineuses-céréales.

Le délai d’absorption du couple légumineux-céréales 

Si vous craignez de devoir manger des pâtes et des haricots à tous les repas pour obtenir un spectre complet d’acides aminés, sachez que l’intégration n’a pas nécessairement lieu en même temps.  

L’organisme a un certain délai d’absorption dans lequel les légumineuses et les céréales et d’autres aliments qui contiennent des protéines végétales peuvent être mélangés à volonté. 

Vous pouvez prendre comme index de temps 2 repas. 

Par exemple, si vous mangez des légumineuses pour le déjeuner, le soir, il vous suffit de préparer un repas avec des céréales.

Pour ceux qui mangent le petit déjeuner, vous pouvez manger des céréales le matin, puis utiliser des pois chiches pour le déjeuner ou un plat asiatique à base de soja (ou d’algues).  

Ceux qui aiment les fruits secs peuvent les utiliser pour le déjeuner et le soir manger des légumineuses. 

De cette façon, vous pouvez être sûr d’obtenir 100% de vos besoins en acides aminés essentiels, même avec des protéines végétales.  

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble pour mieux gérer vos besoins en protéines, si vous souhaitez optimiser votre diète, découvrez le service de coaching personnel Parangon Coaching

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *